Relation client : nouvelle plateforme de services externalisables

Origondo, entreprise spécialisée dans vient d’annoncer le lancement d’une plateforme internationale mettant en relation les prestataires de services par le biais de l’électronique. Ce site est dédié aux entreprises souhaitant trouver rapidement des experts dans le domaine du marketing, de la rédaction, du design, du support administratif et du développement Web.

Avec la multitude d’annonces publiées sur Internet, les entreprises ont souvent du mal à trouver le bon prestataire pour réaliser son projet sur le Web. Les prestataires compétents sont nombreux mais encore faut-il que l’on trouve  des profils répondant exactement aux besoins du projet. C’est pour faciliter la mise en relation entre les donneurs d’ordres et les fournisseurs de services que la plateforme d’Origondo a été lancée. Outre le choix plus aisé du bon prestataire, la plateforme permet également de réduire le temps mis pour la facturation et la gestion des paiements, ce qui permet de payer moins de frais généraux.

La plateforme d’externalisation permet aux donneurs d’ordre, notamment les petits entrepreneurs, de demander un devis rapidement avec la description du projet à l’aide d’un simple formulaire. Pour plus de précisions, il est possible de joindre des fichiers pour les renseignements complémentaires. C’est à partir des devis reçus que le donneur d’ordre choisi le prestataire qui lui convient. Il peut échanger des messages et des fichiers si nécessaire grâce à l’outil collaboratif du site.

Le client peut avoir un aperçu de l’avancement du projet en observant le journal qui raconte l’historique des échanges. Les entrepreneurs utilisent gratuitement le site tandis que les prestataires de services versent une commission à chaque projet réalisé.

Internet en Europe : les autorités de protection de données vont sanctionner Google

Récemment, les 27 autorités de l’Union européenne chargées de la protection des données ont clairement annoncé qu’elles préconisent des mesures de répression contre Google. Cela fait un moment que ces autorités tentent d’imposer la loi européenne à Google. Celui-ci a été réprimandé faute d’avoir fourni suffisamment d’informations aux internautes sur la nature des données collectées, notamment en ce qui concerne leur usage et la durée de conservation de celles-ci.

Pour y remédier, ces autorités européennes ont demandé à la CNIL française (Commission nationale de l’informatique et des libertés) de publier un rapport de raffermissement des politiques de confidentialité. La CNIL avait ensuite donné quatre mois au géant américain pour faire le nécessaire afin de se conformer à la loi européenne.
Google avait donc jusqu’à lundi dernier pour satisfaire les demandes de la CNIL. Le 8 janvier 2013, la firme américaine a adressé la liste des mesures qu’elle a prise à la CNIL.

Cependant, le résultat n’est pas assez satisfaisant aux yeux des responsables européens. Ils estiment que n’a pas donné de réponse précise et opérationnelle à leurs ordres. Ainsi, un groupe de travail sera mis en place afin de coordonner des actions répressives à l’encontre de Google. Ce groupe de travail sera piloté par la CNIL et devrait commencer à agir avant que l’été ne pointe le bout de son nez. Après cette annonce, un plan d’action dudit groupe sera présenté le 26 février durant l’assemblée plénière des CNIL de l’Europe. A priori, il s’agit surtout de sanctions d’ordre économique.

Création de la première université francophone à l’île Maurice

Bientôt, une faculté francophone s’ajoutera aux trois universités anglophones déjà installées à l’Ile Maurice. Le système éducatif européen s’invite dans l’Océan Indien grâce à un accord de partenariat signé avec l’université de Limoges. Il s’agit de la toute première institution universitaire francophone à Maurice. Pour les habitants de l’île, c’est une nouvelle occasion d’apprendre différemment et d’élargir leur culture.  L’accord prévoit l’ouverture de trois formations pour commencer. Il s’agit de formations répondant aux besoins du marché du travail : Ingénierie et Développement durable, Economie et Gestion et TIC. Nous savons qu’en plus du tourisme, l’île est aussi réputée pour les activités de l’Offshoring.

Elles sont toutes basées sur le système LMD. L’université dite des Mascareignes délivrera 26 diplômes en licence. Il s’agit d’un double diplôme puisqu’il sera également approuvé par la faculté de Limoges. Il faut savoir que l’accord entre le gouvernement et l’université de Limoges ne s’arrête pas là. Cette dernière va aider la future université francophone de Maurice à mettre en place une gouvernance, une pédagogie et une recherche lui appartenant en propre.

Pour la faculté de Limoges,  »c’est un exemple très représentatif de la politique de partage et d’essaimage de ses diplômes, qui contribue à l’augmentation de son rayonnement et de son attractivité ». Le projet démarre dès cette année avec pour objectif : accueillir 900 étudiants en 2013. Les deux établissements partenaires espèrent ensuite multiplier ce chiffre très rapidement afin de pouvoir proposer de nouvelles licences dans d’autres formations, notamment celles du secteur du droit et des lettres.

Routage Emailing en 2012 : le secteur français est arrivé à maturité

Le SNCD (Syndicat National de la Communication Directe )  a publié les résultats du routage d’email en 2012 en France.  Comparé à 2011, le secteur est en progression de 9% avec 126 milliards d’emails routés pour un chiffre d’affaires total de 94 millions d’euros.  Les résultats indiquent aussi que le nombre de client a nettement augmenté : 16000 clients au total, soit 17% de plus qu’en 2011.

On constate par ailleurs que le meilleur taux de croissance (8 % de plus qu’en 2011), notamment dans le secteur du digital.  Avec 41,5 millions d’internautes, la France est un territoire très favorable à l’emailing puisque 90 % d’entre eux consultent quotidiennement leur boîte de messagerie. En l’espace d’une année, le volume a augmenté de 9%.  Pour ce qui est de 2013, le syndicat national de la Communication Directe est assez pessimiste : il table sur un ralentissement de cette croissance de volume envoyé puisque, en 2010, elle éteint encore à 44%.

Mais cela dénote la maturité du secteur qui grandit au fil des années avec les améliorations au niveau de la segmentation, du ciblage et de la personnalisation des courriers électroniques : campagnes moins volumineux et plus efficaces.  La connaissance client a énormément contribué à cette maturité grandissante.

Avec 8,3 emails commerciaux distribués chaque jour par internaute, l’emailing reste un canal privilégié par les professionnels pour la gestion de la relation client et la fidélisation.
Le président du SNCD de préciser que « la progression raisonnable du nombre d’e-mails reçus par internaute montre que le discours pédagogique, tenu par les professionnels du Sncd, sur la mise en place de pratiques respectueuses de l’internaute, porte ses fruits « 

Relation Client : Au Portugal, Téléperformance lance un projet dénommé EXPO

Le spécialiste de la relation client à distance, Téléperformance, a créé un centre de contacts multilingue au Portugal.  C’est un site spécialement dédié au marché développé de l’Europe installé au cœur du parc des Nations de la capitale portugaise.

Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans la stratégie de « hubs » de Téléperformance.  Fort d’une expérience réussie à Athènes (29 langues), à Instanbul (4 langues), en Egypte (15 langues) et à Maastricht (11 langues), le groupe veut maintenant ouvrir un nouveau « hub » à Lisbonne. Rappelons que l’objectif de tisser un tel réseau est avant tout de permettre aux entreprises clientes de couvrir tous les marchés de l’Europe via un nombre restreints de centre d’appels à gérer.

Avec une capacité d’accueil de 1200 téléopérateurs travaillant à plein-temps, ce nouveau centre de contacts s’occupera des interactions de millions de consommateurs établis dans 40 pays.  Multilingue avec 24 langues parlées, ce call center d’envergure est dotée d’une technologie voix-données qui est déployée à travers des data centers hautement sécurisés.  Par ailleurs, ce centre d’appels prendra en charge les différents média les plus utilisés, notamment le téléphone et le Web. Quant aux processus opérationnels et aux systèmes de management, ils seront totalement unifiés.

Avec 1 200 collaborateurs à plein-temps, Expo se hisse au cinquième rang dans le classement des centres de relation clients basées au Portugal.  Téléperformance rajoute ainsi un millier de téléopérateurs aux 3200 salariés qui servent déjà l’Europe toute entière.
Ces implantations stratégiques augmentent  la capacité des clients à offrir une expérience client de qualité «sur des marchés multiples avec des langues multiples » (Joao Cardoso, PDG de Teleperformance Portugal).